Randonner et/ou rouler à La Palma

Caldera de Taburiente  4
Caldera de Taburiente 4

Si le volcan El Teide, point culminant de l'Espagne, se trouve sur l'île voisine de Tenerife, il n'en reste pas moins que l'île de la Palma est une des plus escarpées de l'archipel, et la plus réputée comme propice à la randonnée.

Tortuous
Tortuous
Cratère
Cratère

Loin d'être une destination uniquement pour vieux CAFistes, elle attire également pas mal de sportifs en préparation, surtout à cette période de l'année où il fait un peu moche partout ailleurs. On a été très surpris du nombre de VTTistes et de traileurs croisés sur les sentiers de l'île. Il faut dire aussi que l'île de la Palma est le cadre d'un bel utlra de renommée internationale, la Transvulcania, et d'un triathlon également assez connu. C'est vrai aussi que c'est un peu le lieu d'entraînement idéal : beaux sentiers, dénivelé à gogo, températures clémentes toutes l'année… Le rêve de tout sportif en somme !

Caldera de Taburiente  3
Caldera de Taburiente 3
Volcano San Bernardo
Volcano San Bernardo

Nous avons pas mal marché durant notre séjour sur l'île. Bien crevés par nos boulots respectifs, nous n'avons pas eu le cœur à nous lancer dans une logistique de l'itinérance complète. Nous n'avions pas trop planifié nos déplacements à l'avance, ne connaissant pas trop notre état de forme à l'approche des congés. Généralement, le temps passé au taf augmente proportionnellement à la durée du congé planifié, sur les semaines précédant le départ, afin de boucler un maximum de dossiers avant de partir : un bon moyen d'arriver bien séché sur l'ouverture des congés et de tomber… malade le jour du départ, comme cela a été mon cas au départ Chine, puis au départ pour l'Islande #viedemerde . Cette fois, nous avons eu un peu plus de chance, mais quand même, la jongle bus/planification des bivouacs/bouffe/allègement maximum des sacs en mode 2 slips pour 8 jours de séjour, nous a un peu rebutés… (surtout avec la météo qu'on s'est farcis)

Crêtes sans vue
Crêtes sans vue
Fuencaliente Coast line
Fuencaliente Coast line

Du coup, nous avons tout improvisé sur place, en nous déplaçant plutôt à la journée. Ca fait moins aventuriers, mais c'était très bien quand même. On a fait dodo dans un lit tous les soirs (ce qui évite de retomber malade d'épuisement à la sortie des congés!!), pu visiter quand même des endroits en prenant notre temps, notamment les jours de pluie, et promener tous notre matos photo qui pèse quand même le poids d'un âne mort. Bref, aucun regrets : l'île est assez petite pour arriver à organiser ça.

espèce unique canarienne de Lézard
espèce unique canarienne de Lézard
Caldera de Taburiente 1
Caldera de Taburiente 1

Néanmoins, La Palma a de très beaux itinéraires à réaliser sur plusieurs jours. Pas beaucoup de refuges gardés (et pris d’assaut corrélativement), et assez peu de possibilités de camper, du fait de la réglementation protectrice de l’environnement qui est classé au patrimoine mondial de l'Unesco à plusieurs endroits. Donc cela demande une bonne gymnastique prévisionnelle en amont. Néanmoins, nous avons visité quelques refuges non gardés qui peuvent tout à fait accueillir des randonneurs équipés de réchauds et duvets, avec un modèle très similaire à nos refuges alpins : une salle hors sac, et un dortoir pour le dodo.  

Refuge
Refuge

Les transports en commun font le tour de l'île mais vont assez peu dans le fond de la montagne. Cela dit, c'est à regarder avec attention (et notamment l'arrêt de bus le plus haut qui soit desservi, par exemple), car c'est souvent l'occasion de s'épargner du dénivelé : vu la verticalité de l'île, le D+ tape tout de suite très fort ! Donc, si il y a moyen de gratter 600m  de d+ sur une sortie à 3000m à la journée, je pense que l'on ne crâche pas dessus !

Caldera de Taburiente  2
Caldera de Taburiente 2
Me with a curious light
Me with a curious light

Comme je vous le disais dans mon précédent article, nous avons beaucoup utilisé le réseau de transport public des Guagua bus. Mais nous avons également utilisé une solution de transfert proposé par la société Natour : à notre connaissance, ce sont les seuls qui le proposent. Sinon, c'est taxi, et ce n'est pas le même tarif (même si les taxis sont bien moins chers qu'en France). Cette société propose des tours accompagnés pour les touristes, mais a l'intelligence d'accepter les simples randonneurs à la recherche d'un moyen de locomotion, pour terminer le remplissage de ses bus.

Coast line
Coast line
Abandonned
Abandonned
Always sunny in La Palma...
Always sunny in La Palma...

Nous avons donc rejoint le sommet de 'l’île en bus, le Roque de los Muchachos, pour une rando de 30 km jusqu'à Brena Alta, lieu de notre hébergement. Du coup, s'épargner le d+ supplémentaire nous a permis de rendre le trajet réalisable sur une journée, sans dodo dehors. Il y a moyen bien sûr de faire beaucoup plus court (notamment en demandant une dépose au Pico de la Cruz et en reprenant un bus à El Pilar : « seulement » 16km et 800 d+) et autrement, mais c'est à savoir, c'est un mode de transport qui dépanne bien.

Desert walk
Desert walk
Back in the laurisylvia jungle
Back in the laurisylvia jungle

Même si nous ne payions pas la prestation « full charge » à la journée, nous avons été très bien traités, ce qui est assez rare pour être remarqué. Et je dois avouer que pendant toute la montée, nous avons honteusement profité des explications de la guide pour le reste du groupe (en Allemand et en Anglais), et que l'on a appris plein de trucs, notamment sur la botanique de l'île, l'histoire locale, ou encore le climat… Vraiment très bien. Du coup, pour les moins sportifs, je me demande si réserver un de leur tout sur une journée ne peux pas être aussi un moyen sympa de découvrir l'île ! A condition d'accepter d'être en groupe, c'est sûr, mais la guide (qui était également guide de moyenne montagne) était vraiment très très bien. Mais nous avons fermé nos oreilles, bien sûr ! XD

Fragile
Fragile
Rouille et brouillard
Rouille et brouillard

Hébergés dans une guest house pour VTTistes pendant toute la deuxième partie de notre séjour, nous avons aussi cédé à l'appel du VTT et loué des vélos pour partir sur la route des volcans : première fois en tout suspendu tout confort pour moi ! Alain a même profité d'une deuxième excursion pour tester le VTT à assistance électrique, grâce à un test center Giant installé à Los Llanos de Aridane.

Climbing
Climbing
It's climbing even if it's not visible
It's climbing even if it's not visible
where do we go?
where do we go?

Je suis pendant ce temps-là partie trottiner sur les hauteurs de la Caldera de Taburiente, et c'était bien sympa ! Même si les « déluges » tombés les jours précédents avaient pas mal détérioré les sentiers (éboulements, coulées de boue…)

Nouveau destrier d'un jour!
Nouveau destrier d'un jour!
Assorted to the bike
Assorted to the bike

Niveau VTT, j'ai pour ma part un piètre niveau technique, même si avec le volume de sport que je fais par ailleurs, je crois que je ne fais pas trop défaut sur l'endurance. C'était je trouve très accessible, car la piste qui longe les volcans (cotation rouge, mais certainement plus pour la longueur ?) est vraiment très roulante, même si le sable et les coulées de lave jalonnent le parcours. Nous avons été bien conseillés pour monter par une variante passant par la coulée du volcan San Juan, vraiment impressionnante ! C'est une belle coulée de lave durcie, issue de l'éruption de 1949 : le chemin sillonne dans la coulée, à travers des failles, des cratères secondaires, et des champs de scories… vraiment cool ! Juste 200m de dénivelé en-dessous de la route forestière classique, qui se rejoint, par contre, par un raidillon pas piqué des vers où nous avons du porter nos vélos !   

Faille
Faille
Through the lava fields
Through the lava fields
traversée de scories
traversée de scories
Ho hisse!
Ho hisse!

Cela reste une belle expérience, qui me donne très envie de refaire du VTT, car j'étais beaucoup plus à l'aise en termes de pilotage après 1 h ou 2 de ballade. Problème : les sentiers sont quand même moins roulants par chez nous !

piste
piste
Me
Me

Je vous mets toutes les adresses utiles dont je parle dans l'article, si vous souhaitez en profiter. Ça vous évitera peut-être quelques heures de recherche internet comme nous ! :)

La super guest-house allemande pour VTTistes (mais pas que) où nous avons dormi sur la première partie du séjour. Pas de secrets, elle est dans le Routard, mais elle vaut le détour.

Nous avons loué les vélos dans le magasin tenu par le couple aussi. Bon, si vous ne faîtes pas le stage total VTT, c'est plus dur de recevoir de l'attention, mais ils sont de bons conseils quand même, et surtout, le cadre pour faire dodo est vraiment super !

Attention, guest-house avec chambres individuelles, mais en mode grand jardin hippie, avec salles de bain extérieures, et cuisines communes. SI vous ne supportez pas la proximité des autres, il ne faut pas trop y aller. On a adoré pour notre part la déco, les salle de bains loufoques, et l'impression de vivre dans un jardin suspendu.

elporvenir 1
elporvenir 1

Magic Bike La Palma / El Porvenir

Calle Fernández Taño, 33

38760 Los Llanos de Aridane

elporvenir 2
elporvenir 2
elporvenir 3
elporvenir 3

Le test-center Giant, pour le VTT-AE :

Calle General Yagüe 11

38760 Los Llanos de Aridane 

Le réseau de transport public : top!

Natour, les tours à thématique Nature et options de transfert :

Aptos. La Cascada, s/n

38712 Breña Baja - Playa de Los Cancajos

Attention, le siège pour les réservations de Natour ne se trouve pas à Santa Cruz de la Palma, mais Los Cancajos, la petite station balnéaire à 5 ou 6 km de là. Seul un point de départ sur la station de bus se trouve à Santa Crux (tout est très bien desservi en bus, amis nous avons tout fait à pied)

Salines de Fuencaliente 5
Salines de Fuencaliente 5

Et pour se repérer bien tranquillement et connaître tout les sentiers, Open Street map, la carto collaborative mondiale, est très bien renseignée sur l'île. Pour lancer le fond de carte, Alain et moi utilisons Locus Map sur le téléphone, une application qui est gratuite (moyennant quelques pub à l'ouverture). Un bon moyen de remplacer IGN, de se localiser à tout moment, et de ne pas dépenser un kopek (sauf pour faire un don pour le fonctionnement de OSM): jamais perdus!

Je pense que les prochaines vacances seront bien moins lointaines, car il nous reste plein de choses à explorer de par chez nous! Nos papattes seules peuvent nous emmener dans de bien jolis coins.

Error

Anonymous comments are disabled in this journal

default userpic

Your IP address will be recorded