nokturnalclash (nokturnalclash) wrote,
nokturnalclash
nokturnalclash

Randonnée au Pied Ferré (dôme du Glandasse)




Vercors Sud 5

Vercors Sud 5




Le samedi 12 septembre se déroulait pour moi le challenge 200km à vélo organisé par Vélorizons. Partant de Chambéry, j’ai donc parcouru la Chartreuse et le Vercors par les cols, pour rejoindre Die vers 18h30. Alain m’a rejoint plus tard dans la soirée, et nous avons posé le camion et dormi sur le parking, au pied de la randonnée du lendemain. Du fait de ma fatigue, nous démarrons assez tard, vers 8h30 ou 9h, et nous nous engageons sur un sentier direction « le col de l’Abbaye ». 





Vercors Sud 7

Vercors Sud 7



Un peu tout à l’arrache, nous n’avons pas de réseau, et n’arrivons ni à télécharger le fond de carte IGN, ni la trace officielle de la liste des courses fixé par l’AMM… Mais la direction semble bonne, d’après ce que j’avais regardé avant le départ. Montée tranquille par un chemin forestier large, qui trace dans la forêt (forêt domaniale de Justin). Le marquage GR permet parfois de couper un lacet, mais le chemin pourrait tout à fait se faire en gravel. Ceci est une note pour plus tard à moi-même, puisque j’espère pouvoir rapidement acheter ce type de vélo ! 





Vercors Sud 1

Vercors Sud 1



Au col, nous téléchargeons la trace et le fonds de carte. Nous sommes à une grosse intersection surplombante : la piste forestière redescend vers Chatillon, une autre trace s’oriente vers l’Abbaye de Valcroissant, et nous bifurquons vers un quatrième sentier, bien grimpant, indiqué sur les panneaux comme « le couloir à moutons ». Nous nous élevons par de petits lacets un peu raides, toujours dans une petite forêt très méridionale faite de petits chênes et de pins, sur une arrête assez ronde, parfois un peu serpentant entre les rochers. Assez haut, après environ 600 ou 700m de dénivelé, nous croisons deux chasseurs qui redescendent avec un gros chamois… Après cette rencontre, nous obliquons résolument vers la gauche (direction Nord Nord Ouest), après avoir atteint un petit ressaut rocheux, et nous longeons une sente sous les barres calcaires du glandasse, traversant d’abord plusieurs pierriers, puis rejoignant carrément une vire en pleine falaise. 


Le site est impressionnant, la sensation de vide est bien présente, mais la sente et large et pas érodée, donc la traversée n’est pas vraiment exposée mais peut-être impressionnante pour certains. Je m’arrête pour prendre de chouettes photos, et on entend des pierres partir en dessous de nous : c’est une éterle et son petit chamois qui dévalent un pierrier : nous avons dû les déranger. Au bout de la vire, nous rejoignant un petit passage creusé dans une roche orange étrange, un agglomérat de sable et de petites pierres. Ce pas permet de rejoindre le chemin « principal » qui monte de l’abbaye de Valcroissant (que nous prendrons au retour), et nous nous élevons encore de quelques 300 m en serpentant entre les pins qui s’aèrent de plus en plus, avant d’arriver sur le plateau. 





Vercors Sud 4

Vercors Sud 4



Le dôme du Glandasse se présente à droite, entre les dolines, mais nous prenons une sente à gauche pour rejoindre le GR et nous tournons autour du sommet pas un chemin transverse, qui nous permet de bien profiter du panorama de l’autre côté : superbe vue sur les falaises d’Archiane au premier plan, le mont Aiguille et le grand Veymont plus au fond à gauche, et les sommets du Devoluy un peu plus loin. Nous apercevons même tout au fond, les pointes encore un peu enneigées des Ecrins. Nous basculons progressivement de l’autre coté du dôme, et profitons d’un joli panorama sur la belle péninsule calcaire qui surplombe Châtillon. Au milieu de cette steppe d’altitude, une bergerie jolie, mentionnée comme « cabane de Châtillon sur la carte » : nous apercevons le réservoir d’eau, et les parcs à moutons autour de la cabane. 





Vercors Sud 6

Vercors Sud 6



C’est sec et isolé ! On devine les dentelles de la tête de Truc et le passage du Saut de l’Ane qui permet de redescendre sur le vignoble à clairette. Nous cassons la graîne à l’ombre d’un pin, profitant de la brise d’altitude pour faire sécher nos teeshirts ! Nous repartons vers le sommet cette fois en longeant les falaises du Roc d’Ambane, navigant à vue vers le sommet. Un petit couple, la cinquantaine, s’y prend en photo. Les amoncellements de pierres  forment comme de petites portes. Nous redescendons vers notre chemin de montée au plus court, en navigant entre petits pins et pierriers. Nous passons dans les sous-bois devant plusieurs curiosités : de jolis gouffres calcaires, qui me font penser aux grottes de François Ier dans le massif de l’Epine, et la pierre des Sacrifices, qui semblent étrangement taillée, en effet. La descente vers Valcroissant est longue et raide. 





Vercors Sud 3

Vercors Sud 3



Le retour dans la forêt nous abrîte du soleil, et nous arrivons au bout de nos gourdes: pourtant 1.5 à 2L chacun, mais nous avons beaucoup bu, moi-même étant probablement déshydratée de ma sortie vélo au long cours de la veille. C’est donc avec bonheur que nous atteignons la Fontaine de Juillet, mentionnée comme source active sur IGN : 2 pastilles de Micropure pour s’assurer de la propreté de l’eau, et c’est le soulagement ! La résurgence est proche et l’eau est très fraiche, un délice ! Le sentier se radoucit ensuite, et nous traversons une ambiance étrange, cernés par les buis morts, rongés par la voracité de la pyrale. Les papillons s’envolent à notre passage, trop occupés à rogner les dernières bribes de vie dans les arbustes : quelle tristesse ! 





Vercors Sud 2

Vercors Sud 2



Petit déception : l’abbaye de Valcroissant est en fait une habitation privée ! Nous entrapercevons le transept de l’ancienne chapelle, une petite pancarte historique, mais un chien jappe, et un trampoline d’enfant est installé dans le jardin. Nous rejoingnons la voiture par 700m de route : la falaise derrière le camion est bien occupée par 3 cordée de grimpeurs que nous regardons progresser en grignotant deux petits cakes au chocolat (ramenés en vélo de Chambéry !) : une belle journée, avec 6h de marche d’après la montre. En vrai 7h30 dehors avec les pauses ! 


Il est temps de reprendre la route de la maison, mais nous profitons encore des paysages en empruntant la route du col de Menée pour rejoindre Grenoble. Merci le Vercors !

Tags: montagne, randonnée
Subscribe

  • 10 top albums - mes 10 albums préférés

    combinaison Je réponds ici à ce petit jeu qui tourne actuellement en boucle sur Facebook : mes dix meilleurs albums. Je ne…

  • Update Zikmu: Kestékoute?

    Le grand damn d’une angine en plein mois d’août, c’est qu’essuyer une bonne fièvre alors qu’on avoisine déjà les 32°C l’après-midi dehors, est…

  • Retour au cinéma: Les Ardennes

    Tout est froid et triste dans ce film habité de Robin Pront. La balance des couleurs tire vers le bleu gris jusqu'à l'extrême, le froid perce de…

  • Post a new comment

    Error

    Anonymous comments are disabled in this journal

    default userpic

    Your IP address will be recorded 

  • 0 comments